Le calendrier d’envol des Pétrels de La Réunion

Vendredi 9 mars 2012, dans Le kit communication

Quand la période d’envol des Pétrels coïncide avec la nouvelle lune, les échouages sont plus nombreux. C’est ce que présente le calendrier de sensibilité des échouages de Pétrels pour l’année 2012.

Les quatre espèces de Pétrels qui nichent à La Réunion ont pour particularité de prendre leur premier envol pour l’océan pendant la nuit.

Chacune des espèces s’envole pendant une période particulière. Pour le Pétrel noir c’est le mois de mars et pour le Petrel de Barau le mois d’avril.

En l’absence de lune, tous ces jeunes oiseaux sont fortement attirés par les éclairages qui forment une véritable barrière lumineuse autour de l’île.

Ils perdent alors de l’altitude et s’échouent. Ils sont incapables de reprendre leur envol tout seul et restent donc à la merci de tous les dangers. Leur seul espoir est d’être recueilli et confié à la SEOR, qui se charge de les soigner avant de les relâcher au bord de l’océan.

Quand la période d’envol coïncide avec la nouvelle lune, les échouages sont plus nombreux. L’année 2012 est donc particulièrement critique, car le pic d’envol des Pétrels de Barau prévu le 20 avril coïncide justement avec la nouvelle lune. Les spécialistes (SEOR et Université) s’attendent à près de 1 000 oiseaux échoués.

Tous ceux qui veulent diminuer leur impact sur les Pétrels peuvent privilégier les extinctions d’éclairages pendant les périodes indiquées en rouge sur ce calendrier établi par la SEOR.

PDF - 142.9 ko

Télecharger le calendrier des échouages (PDF, 142.9 Ko)