Patrimoine naturel

Les paysages naturels

Mardi 22 juillet 2008, dans Not’île, not’fierté

JPEG - 33.8 ko
Trou de Fer, Bélouve et Salazie - Photo Hervé Douris

Sur une surface réduite, l’île propose un ensemble de paysages remarquables de trois grands types :

- les grandes pentes externes des deux massifs volcaniques, d’une grande régularité, donnent à l’île cet aspect de bouclier. Cela s’explique par la fluidité des coulées qui ont construit ces pentes depuis des centaines de milliers d’années.

- le centre des deux massifs offre au contraire des reliefs contrastés, vigoureux, étonnants, qui sont les résultats de combinaisons d’effets d’effondrements remarquables et d’une érosion torrentielle extrêmement active. Les trois cirques, Salazie, Mafate, Cilaos, paysages uniques au monde, sont les plus beaux fleurons de cet ensemble. A leurs côtés, des vallées encaissées témoignent de la puissance de cette érosion qui s’exerce lors des passages de cyclones tropicaux (exemples du Bras de Caverne, de Takamaka). Dans le massif de la Fournaise, les paysages sont d’une remarquable fraîcheur : on dirait qu’ils datent d’hier. C’est le cas pour le relief en forme de « fer à cheval » de l’Enclos / Grand Brûlé, pour le paysage « lunaire » de la Plaine des Sables.

- ces grands ensembles de relief sont restés, pour une bonne part, couverts par une remarquable couverture végétale. Il s’agit de la forêt de bois de couleurs des bas et des hauts, ou de la végétation des hauts sommets marqués par la présence des branles.

Au total, toutes ces richesses paysagères ont donné l’idée de proposer la candidature de l’île au Patrimoine Mondial de l’Humanité (UNESCO).