13 février 2013 : place aux toits

Mercredi 20 février 2013, dans La Maison du Parc

Après la trève du bâtiment, les travaux ont repris de plus belle sur le chantier. La pose du toit sur les différents bâtiments permettra d’avoir bientôt des locaux au sec !

Comme le montre l’esquisse de l’architecte, la Maison du parc est coiffée d’un toit courbe, permettant une infiltration diffuse des eaux de pluie sur la parcelle.

L’isolation thermique, phonique et la protection contre l’humidité sont assurées par un procédé de "toiture sèche" qui tient du millefeuille : une couche isolante, coincée entre deux couches de bois d’épicéa, le tout protégé par une membrane pare-pluie et des lames de zinc.

Pose de la couverture toiture sur le bâtiment B (photo I Bracco)

A l’intérieur, nul besoin de travaux de finition pour les plafonds. Le revêtement en bois d’épicéa est directement apparent. Il se présente sous la forme d’un lambri décoratif pour tous les locaux situés à l’étage.

Depuis quelques semaines déjà, l’avancée du bâtiment C au-dessus du talus bordant la route nationale 3 n’a pas manqué d’impressionner les passants. Et ce d’autant plus que le talus qui aurait dû conserver toute sa végétation a dû être temporairement décaissé. Il a été depuis remodelé et sera replanté en espèces indigènes (fougères, pailles sabres, petits arbustes...). Cela permettra d’atteindre l’intégration visuelle du bâtiment telles que prévue à l’origine.