Visite du chantier de la Maison du parc national

Jeudi 21 février 2013, dans Année 2013

Une visite du chantier de construction de la Maison du parc national a été organisée pour les journalistes. L’occasion de présenter le projet architectural ambitieux et techniquement innovant, et d’évoquer également les perspectives de retombées en termes d’animation et d’économie touristique à l’échelle de l’île de cette Maison qui sera un lieu d’accueil des visiteurs pour la découverte des patrimoines du territoire.

Le contexte général du projet

La Plaine des Palmistes, lieu d’implantation choisi à l’unanimité

Lors de la première réunion du conseil d’administration de l’établissement public les 5 et 6 avril 2007, la première décision des administrateurs du tout nouveau parc national a été de choisir la Plaine des Palmistes comme lieu d’implantation de son futur siège.

Ce choix est stratégique et symbolique pour positionner l’établissement public du Parc national au cœur du territoire, dans la perspective de retombées en termes d’animation et d’économie touristique à l’échelle de l’île.

Après l’acquisition du terrain en 2008, le concours d’architecture est lancé en 2009 et le projet final retenu en 2010, sur la base des attentes exprimées par l’établissement dans les domaines suivants :
• qualité environnementale (ce critère a été le plus sélectif),
• qualité d’accueil de tous types de publics,
• confort de travail,
• qualité d’insertion architecturale dans le territoire.

Le groupement lauréat du concours composé du cabinet Antoine Perrau Architectures (architecte) - 2APMR (architecte) - LEU Réunion (paysagiste) - BOIS DE BOUT (bois) -GECP (structures étanchéité) - INSET (fluides) - CREATEUR (voirie, réseau, divers), a pour mandataire Antoine Perrau.

La construction a débuté en avril 2012, par le débroussaillage du terrain et la préparation du jardin d’endémiques. A ce jour, la moitié des bâtiments a déjà pris place sur la parcelle.

Plus qu’un bâtiment administratif hébergeant des bureaux, la Maison du parc national a vocation à être un outil pour la préservation et la valorisation des territoires et des patrimoines : un lieu d’échanges, de partenariat, de ressources et d’interprétation.

L’équipe sur le chantier lors de la visite organisée le 21 février :