Avis favorable des instances nationales sur la charte du territoire du parc national

Mardi 18 juin 2013, dans Année 2013

Le Conseil national pour la protection de la nature (CNPN) et le Comité interministériel des parcs nationaux (CIPN) ont rendu chacun un avis favorable sur le projet de charte du parc national de La Réunion, ouvrant la voie à la transmission du dossier au Conseil d’État avant son approbation par le Premier ministre, attendue avant septembre prochain.

parcs nationaux (CIPN) ont rendu chacun un avis favorable sur le projet de charte du parc national de La Réunion, respectivement le 10 et le 12 juin 2013.

Le projet de charte avait été présenté au CNPN le 23 mai, puis au CIPN le 24 mai, après sa validation le 29 avril dernier par le Conseil d’administration du Parc national.

Les avis favorables rendus par ces deux instances nationales viennent ainsi conforter les choix effectués localement et couronnés par un avis très favorable du Préfet. Ils ouvrent la voie à la transmission du dossier au Conseil d’État avant son approbation par le Premier ministre, attendue avant septembre prochain.

Ces deux avis soulignent le nécessaire équilibre entre conservation et développement, impératif sur le territoire réunionnais eu égard à ses spécificités. L’avis du CNPN relève en particulier l’important travail de concertation locale et l’important travail d’amélioration de la forme et de la lisibilité du document. De son côté, le CIPN confirme la compatibilité du projet de charte avec le Schéma d’aménagement régional (SAR) et se satisfait des suites données aux conclusions de la commission d’enquête publique.

En cohérence avec les recommandations du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO, le CIPN propose également d’étoffer le volet relatif à la coopération internationale, sur la base de la stratégie déjà actée par le Conseil d’administration.

Ces avis sont assortis d’un certain nombre d’observations et de recommandations, portant sur des points techniques, mais qui ne remettent nullement en cause les objectifs et orientations validés. Pour le volet réglementaire, il s’agit essentiellement d’en améliorer la sécurité juridique.

Enfin, le CIPN comme le CNPN souhaitent être tenus informés des plans d’action qui seront établis pour la mise en oeuvre de la charte.