Appel à candidature : Responsable d’unité territoriale (secteur Ouest)

Vendredi 31 janvier 2014, dans Archives recrutement

N°36/2014

Poste de catégorie A ouvert aux personnels titulaires de la fonction publique d’Etat ou de la fonction publique territoriale ou aux contractuels ayant une solide expérience dans les fonctions de management, d’encadrement d’équipe et de développement local en lien avec les différents acteurs du territoire.

Le poste est vacant à compter du 1er mars 2014.

Préambule

Le Parc national de La Réunion, créé par le Décret 2007-296 du 5 mars 2007, est géré par un établissement public à caractère administratif placé sous tutelle du ministre chargé de la protection de la nature. Environ 85 agents répartis entre le siège, 4 secteurs et des missions « projets » composent l’effectif de l’établissement.

Sa gouvernance interne repose sur plusieurs instances : un Conseil d’administration (88 membres), un bureau qui gère les affaires courantes (15 membres), un Conseil Scientifique (18 membres) et un Conseil Économique, Social et Culturel (15 membres).

La création du parc répond à la volonté de préserver un environnement remarquable en prenant en compte les particularités locales. Le patrimoine naturel réunionnais, et en particulier le site « Pitons, Cirques et Remparts » inscrit depuis août 2010 sur la liste du patrimoine mondial, se caractérise par un volcanisme encore actif, un endémisme très important, une grande palette d’habitats, de paysages minéraux ou végétaux grandioses. Le cœur du parc (totalement inclus dans le Bien inscrit par l’UNESCO) est composé en totalité de zones d’intérêt écologique, faunistique et floristique, mais aussi de paysages culturels remarquables comme le cirque de Mafate et l’îlet des Salazes. Sur les 24 communes de l’île, 23 d’entre elles ont une partie de leur territoire en cœur de parc qui recouvre au total 105.000 hectares et au-delà, les espaces naturels et ruraux des Hauts qui présentent un lien de solidarité écologique et social avec le cœur, ont vocation à faire partie du parc national.

Dans le contexte de l’île qui connaît une pression démographique et urbaine forte, l’établissement public a un rôle de premier plan à jouer dans la préservation et la mise en valeur d’un ensemble unique marqué par la richesse de la biodiversité et des habitats rares, mais aussi dans la mise en œuvre d’un développement durable des territoires ruraux, dans la continuité des politiques d’aménagement des Hauts et du PDHR. La Charte approuvée par décret le 23 janvier 2014 encadre l’action de l’établissement et ses relations avec les partenaires.

La problématique du parc s’inscrit dans la reconnaissance d’une combinaison étroite entre la nature et la culture. La mission de l’établissement public consiste à développer la connaissance du patrimoine naturel et culturel, à travers des inventaires notamment, assurer une gestion conservatoire des milieux et des espèces grâce au dialogue mené avec les différents acteurs concernés et à la surveillance, accueillir les publics et plus largement mener des actions de sensibilisation à l’environnement. L’établissement public a également un rôle d’appui et de conseil auprès des collectivités territoriales pour promouvoir la prise en compte du patrimoine dans le cadre des politiques locales d’aménagement et de développement durables et il devra faire vivre et animer la mise en œuvre de la charte, qui constitue à la fois un projet de territoire et le plan de gestion du Bien inscrit au Patrimoine mondial.

Le Parc national de La Réunion fait partie du réseau animé par l’Établissement Public « Parcs Nationaux de France » (PNF), et s’inscrit dans l’évolution en cours autour du projet d’Agence Française de la Biodiversité.

Nature de l’activité

Sous l’autorité de la Directrice, le responsable territorial a en charge au sein de l’établissement public Parc national le fonctionnement d’un secteur dont le champ d’action couvre une unité territoriale : il encadre les agents affectés dans cette unité, il assure le bon fonctionnement du secteur et ses bonnes relations avec les partenaires extérieurs ; il exerce les délégations reçues du directeur pour la mise en œuvre d’actions ou l’application des politiques définies par les instances du parc.

- Il contribue à l’élaboration de la stratégie territoriale de l’établissement et il est chargé de la mettre en œuvre dans son secteur, en s’appuyant sur la Charte et sur les stratégies sectorielles définies (stratégie de connaissance et de conservation des patrimoines, stratégie éducative, stratégie de police, …). Il accorde une attention particulière au « cœur habité » constitué par les îlets de Mafate et des Salazes.

- A ce titre, il entretient une relation étroite et suivie avec les collectivités et les autres acteurs du territoire, auxquels seront proposés des conventions d’application de la Charte (acteurs publics) ou des contrats de partenariat (acteurs privés).

- Il apporte un appui technique pour la formulation puis le suivi des programmes, études, actions, et interventions dans les champs de la connaissance et de la conservation des patrimoines naturels, culturels et paysagers, et dans le champ du développement local prenant en compte et valorisant ces patrimoines.

- En lien avec la direction et les services du siège, il coordonne la participation de l’unité territoriale à l’instruction des demandes d’avis ou d’autorisations concernant son secteur, en lien fonctionnel avec les chargés de mission et techniciens du siège.

- Il organise et anime les activités ou participe à des groupes de travail ou commissions où il représente l’établissement et le cas échéant, rapporte leurs travaux à la direction, voire au bureau et aux instances consultatives.

- Il coordonne les missions d’accueil du public, les actions pédagogiques et animations ou événements concernant l’unité territoriale ainsi que les missions des agents chargés de la police en lien avec le comité de direction ;

- Il encadre les missions de conseil et d’expertise réalisées par les techniciens sous son autorité et facilite les échanges avec les chargés de mission, ingénieurs et autres personnels du siège ;

- Il organise les plannings, déplacements et modalités de fonctionnement de l’équipe sous son autorité, notamment pour la bonne exécution des missions de police de la nature, de sensibilisation, de connaissance ou de valorisation du patrimoine.

- En lien avec le secrétariat général, il organise le fonctionnement matériel et logistique du secteur, y compris dans la recherche et la mise en œuvre de solutions pour améliorer son hébergement.

Savoirs faire & compétences requises

- Une formation de niveau BAC+4 minimal, administrative ou technique, est requise en rapport avec le profil du poste.

- Expérience en management et encadrement d’équipe dans une administration ou un établissement public.

- Expériences concrètes de conduite de médiation et de gestion de conflits, s’appuyant sur une grande capacité d’écoute et de négociation.

- Expérience en matière de commandes publiques et/ou de droit public.

- Expérience dans un poste nécessitant des prises de décision.

- Connaissance reconnue des réseaux administratifs et associatifs réunionnais.

- Connaissance fine du territoire de l’unité territoriale, du contexte socio-économique et de ses principaux acteurs.

- Expérience de développement local à La Réunion en lien avec plusieurs niveaux de territoires (Région, Département, Communes et intercommunalités).

- Aisance dans les techniques de gestion budgétaire et d’administration publique.

- Aisance dans le maniement des outils bureautiques.

Qualités humaines et savoir-être 

- Dynamisme, autonomie, sens de l’initiative ;

- Rigueur, méthode et capacité d’analyse ;

- Goût pour le travail en équipe, sens de l’écoute et de la pédagogie ;

- Intérêt marqué pour les problématiques environnementales.

- Bonne condition physique (déplacements pédestres occasionnels notamment dans le cirque de Mafate).

- Permis de conduire B indispensable.

Modalités de dépôt de candidature 

La candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) est à transmettre à :
Madame la Directrice du Parc national de La Réunion, 258 rue de la République, 97431 La Plaine des Palmistes, Ile de La Réunion

Par courriel, avec demande d’accusé de réception, à l’adresse suivante : contact-rh reunion-parcnational.fr ;

Date limite de candidature : 14 février 2014

Localisation

La résidence administrative est localisée à Trois-Bassins, Département de La Réunion. Des déplacements fréquents sont à prévoir vers le siège de la Plaine des Palmistes.

Personne à contacter pour informations 
Service des ressources humaines : sylvaine.latchimy reunion-parcnational.fr