L’appel de la mer.

1er prix d’un concours littéraire pour une classe à projet

Samedi 18 avril 2015, dans Valorisation des projets Parc

Une nouvelle rédigée par les élèves dans le cadre du projet « Mon île et moi, émois » a reçu le 1er prix au concours littéraire "GRANDIR" organisé par le Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse.

En collaboration avec les agents du Parc national de La Réunion, la classe de 6ème 4 du Collège de Bois de Nèfles a mené depuis la rentrée scolaire 2014 un projet de découverte du patrimoine naturel de l’île.
Les élèves ont travaillé sur 3 sites : Beaumont (Sainte-Marie) sur le fonctionnement d’un écosystème, la Plaine des Chicots (Saint-Denis) sur le Tuit-tuit et son habitat et le Piton des Songes (Plaine des Palmistes) sur la géologie et la biodiversité.

Initié par Madame Sabrina Taochy, enseignante en français, ce projet avait pour objectif d’apprendre aux élèves à mieux se connaître et à mieux s’exprimer à travers la découverte de leur île.
Les élèves devaient raconter leurs sorties avec les agents du Parc national sous forme de carnets de voyage ; ils ont fait également appel à leur imagination en relatant des récits fictifs sur la faune et la flore qu’ils ont rencontrées.

L’expression des élèves s’est aussi traduite par les gestes et les mouvements du corps, et c’est Madame Tania Sarret, enseignante d’éducation physique qui les a accompagnés dans cette démarche.
Afin de révéler aux élèves la diversité des richesses patrimoniales du territoire du Parc national, le choix des sites à découvrir a été fait en collaboration avec Monsieur Stéphane Barret, enseignant en Sciences de la Vie et de la Terre.

C’est donc un projet complet alliant sciences, art et culture qui s’est offert à ces élèves.

Afin de donner une dimension nationale au projet, la classe s’est inscrite à un concours littéraire organisé par le Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse, le concours GRANDIR. Il s’agissait d’offrir en lecture une vision originale, ludique ou sensible de la vie d’un petit animal déraciné de son environnement naturel. Très inspirée, la classe de 6ème 4 du collège de Bois de Nèfle a remporté la première place de ce concours avec leur nouvelle intitulée "L’appel de la mer", mettant en scène le Pétrel noir de Bourbon.

Pour le coup d’envoi des Nuits sans Lumière 2015, donné le 13 avril, un lâcher de pétrels a eu lieu au Parc du Colosse de Saint-André. Cette classe a été conviée afin de recevoir de la part du Président du Parc national de La Réunion, Daniel Gonthier le diplôme des Ambassadeurs du Parc national et la médaille "Pitons cirques et remparts de La Réunion" inscrits par l’Unesco sur la Liste des biens naturels du patrimoine mondial.


Voici comment débute l’histoire :
"Le fouquet noir, ou Pétrel noir de Bourbon, est un oiseau énigmatique, endémique de l’île de la Réunion. Il est mystérieux à plus d’un titre : on ne sait pas où il niche et dans l’imaginaire des habitants de l’île, il est associé à la plus célèbres des sorcières, Grand-Mère Kalle. […] Même pas
né,notre héros tomba de son nid, fait de brindilles, sur de la mousse volumineuse. C’est alors qu’une petite famille de tangues (cousins créoles des hérissons !) aperçut l’oeuf et le récupéra…"

Si vous voulez savoir ce qui arrive au pétrel noir récupéré par une famille de tangue, téléchargez le pdf ci-dessous :

PDF - 1.4 Mo