Le Fouquet Noir

Jeudi 9 avril 2015, dans Actualités

Le Fouquet Noir ou Timize, plus connu sous le nom de Pétrel noir de Bourbon, endémique de La Réunion, est un des oiseaux marins les plus rares au monde. Pendant longtemps considéré comme éteint par les scientifiques, il est le plus énigmatique des oiseaux actuels de la Réunion, voire du monde.

Le Pétrel noir est aussi très lié à l’imaginaire réunionnais : il est associé aux légendes de la Timise de Grand Bassin et de Grand-mère Kalle, sans doute en raison de son cri, très particulier dans la nuit.

Le Pétrel noir est pourtant bien réel, mais il reste mystérieux. On sait qu’il se reproduit à La Réunion, mais aucun nid n’a encore pu être localisé à ce jour. Il fait partie des espèces protégées , et il est classé en danger critique d’extinction sur la liste rouge de l’IUCN.
De rares spécimens s’échouent, dans le sud de l’île la plupart du temps. Ils sont alors récupérés par la SEOR afin d’être soignés au besoin, puis relâchés dans des conditions propices
En janvier dernier un Pétrel noir de Bourbon échoué a ainsi été apporté au centre de soins de la SEOR. Il a été équipé d’un petit émetteur VHF par un chercheur de l’université (UMR Entropie) puis relâché par l’équipe de la SEOR et du Parc national de La Réunion. Depuis, des missions de suivi télémétrique nocturne sont régulièrement organisées afin de pouvoir repérer ce spécimen et tenter de localiser son site de reproduction.

Une photo de ce lâcher

crédit photo : Laurent Brillard

Fait encore plus rare, un Pétrel noir échoué dans le nord de l’île a été trouvé le 20 février dernier, du côté de Gillot. Il a été relâché le 23 février à Champ-Borne. Les seuls autres témoignages de découverte de Pétrel noir dans le nord-est remontaient à 1973 (l’oiseau avait été retrouvé mort du côté de Bois Rouge) et à 2005 à Sainte-Suzanne.

crédit photo : Parc national de La Réunion - Stéphane Michel

Les Pétrels noir de Bourbon et Pétrels de Barau sont victimes de la pollution lumineuse de l’éclairage urbain. Nichant sur les hauteurs de l’île, lorsqu’ils regagnent l’océan pour se nourrir, ces oiseaux sont attirés par nos lumières artificielles dirigées vers le ciel ou trop puissantes, . Ils s’échouent alors au sol et sont incapables de repartir seuls. En effet, leur morphologie ne leur permet pas de courir pour prendre leur envol : leurs pattes sont courtes et situées à l’arrière du corps. Cloués au sol, ils sont alors condamnés à mourir de faim ou de soif et deviennent des proies faciles pour les chats et les chiens errants.

Le mois d’avril est une période critique pour l’envol des jeunes Pétrels. Afin de limiter les échouages, le Parc national de La Réunion en partenariat avec la SEOR et le CCEE organise du 16 au 26 avril la 7ème édition des Nuits sans lumières. Cette opération a pour but d’amener les collectivités et les autres utilisateurs à éteindre les éclairages nocturnes. Une sensibilisation particulière pour sensibiliser aux effets néfastes de la pollution lumineuse (atteinte à la biodiversité mais aussi à la santé humaine, à la qualité du ciel nocturne et gaspillage d’énergie) et pour encourager les responsables d’éclairage à améliorer leurs équipements et réduire durablement cette pollution .

Vous avez trouvé un oiseau ? Vous pouvez également participer à son sauvetage et sa conservation !
Il s’agit avant tout d’un oiseau sauvage. Quelques précautions sont à prendre :

- attrapez le avec un tissu ;

- évitez de trop le manipuler, ce qui le stresserait ;

- mettez-le dans un carton, dans lequel vous aurez faits des trous pour lui permettre de respirer ;
- placez-le dans un endroit calme à l’abri de la chaleur et des prédateurs possibles (chiens, chats et rats ;
- ne le nourrissez pas.

Appelez la SEOR (0262.20.46.65) et laissez un message si aucune réponse, une personne vous rappellera très rapidement. La SEOR organisera sa récupération grâce à son réseau : équipe de bénévoles ou du Parc national.

L’oiseau sera apporté au centre de soins de l’association afin de vérifier son état de santé et de le soigner si besoin. Il sera ensuite relâché dans des conditions propices.


Vous souhaitez découvrir le Pétrel de Barau et en apprendre plus sur le Pétrel Noir ?

Vous pourrez participer aux multiples animations organisées dans le cadre des Nuits sans lumières 2015, du 16 au 26 avril. Le programme sera disponible sur notre site internet (flux RSS) et notre page Facebook à partir du 14 avril.