Chantier d’arrachage

Des étudiants se mobilisent pour sauver les prairies du Maïdo !

Jeudi 18 février 2016, dans Actualités

14 étudiants se sont mobilisés sur un chantier d’arrachage d’ajoncs d’Europe sur une prairie altimontaine du Maido, tout près du bord du rempart de Mafate. Cette petite relique de 450 m2, épargnée lors des feux de 2010, voyait sa surface nettement diminuer depuis. En cause, la prolifération de l’ajonc et des graminées exotiques.

Cet habitat se compose principalement d’espèces herbacées et est particulièrement menacé par les incendies à répétition et les espèces exotiques envahissantes. Sur cette relique, branles verts, thym marron, fleurs jaunes, tamarins des hauts... Tant de plantes endémiques privées d’air et de soleil peinaient à se développer et se reproduire.

Sensibilisés à cette problématique, les étudiants de la classe de BTS GPN du Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricoles (CFPPA) de Piton Saint-Leu ont sollicité le soutien du Parc national pour organiser un grand chantier d’arrachage.

Le Parc national a ainsi pu orienter le chantier, encadrer le groupe et sensibiliser les étudiants à la problématique des espèces éxotiques envahissantes. A coups de pioches, pics et sécateurs, ces étudiants engagés ont contribué à la protection des espèces endémiques de La Réunion.
Une belle opération citoyenne pour préserver notre patrimoine naturel.