Grande opération de nettoyage à la Roche-Ecrite

Mardi 5 juillet 2016, dans Le Parc

Une grande opération de collecte et d’évacuation des déchets est organisée sur le site de la Plaine des Chicots à la Roche-Ecrite du 4 au 6 juillet prochain, sous la coordination de l’Office National des Forêts, et avec la participation des partenaires et gestionnaires intervenant sur ce massif : Département, Parc national, AGGM, Fédération des chasseurs et SEOR et ce, avant la prochaine période de reproduction du Tuit-tuit.


Echenilleur de Bourbon, le tuit-tuit. ©Parc national de La Réunion - Benoît Lequette

Trente personnels et bénévoles sont mobilisés, dont 18 mis à disposition par le Parc national de La Réunion (11 écogardes en service civique) . Les déchets seront regroupés dans des big-bags puis évacués par hélicoptère avant de rejoindre les sites de traitement spécialisés.

La Roche Écrite constitue l’un des sites touristiques phares de l’île. Ce massif forestier départemento-domanial, en cœur du parc national, est l’un des joyaux des « Pitons, cirques et remparts » inscrits sur la liste du patrimoine mondial. Situé dans les Hauts des communes de Saint-Denis et de La Possession, il offre un fabuleux balcon panoramique s’ouvrant sur les Cirques de Mafate et de Salazie. Ce massif revêt un enjeu écologique spécifique. Avec une mosaïque de milieux naturels originaux composés de forêts de tamarins, de bois de couleurs, de landes d’altitude et de roche nue, le massif de la Roche Ecrite constitue l’unique refuge du Tuit-tuit (Coracina newtoni ou "Echenilleur de La Réunion"), oiseau endémique de La Réunion en danger critique d’extinction.
Ce massif est également un lieu d’activités variées : randonnées et manifestations sportives, promenades naturalistes, études scientifiques, chasse, restauration et hébergement, …

Sur la partie sommitale du massif, le site de la Plaine des Chicots accueille le gîte public de la Roche Ecrite. D’importants travaux ont été mis en œuvre par l’Office National des Forêts grâce aux financements du Département de La Réunion et du FEADER (Fonds Européen pour l’Agriculture et le Développement Rural).

Des déchets divers et nombreux sont encore actuellement présents aux abords du gîte et des chemins d’accès de randonnée. Ces déchets nuisent à la qualité paysagère du lieu et favorisent la prolifération des rats, prédateurs du Tuit-tuit.

Cette grande opération d’évacuation traduit la volonté collective de tous les partenaires de valoriser et de préserver ce site exceptionnel. Elle marque ainsi le début d’un nouvel élan pour ce lieu emblématique cher aux Réunionnais.

Au-delà de cette opération, pour préserver les paysages et la biodiversité de La Réunion, les partenaires rappellent que les randonneurs, les chasseurs et tous les usagers de la nature, doivent remporter avec eux leurs déchets, même biodégradables.

« Ansamb, alon sov nout tuit-tuit, nout Roche Ecrite »