A Paris

Daniel Gonthier porte la voix du Parc national de La Réunion

Jeudi 17 novembre 2016, dans Le Parc

Daniel Gonthier, Président du Parc national de La Réunion, était à Paris cette semaine pour préparer avec les élus et services de l’état la création de l’Agence Française de la Biodiversité prévue en 2017 et s’assurer que les intérêts de La Réunion soient bien pris en compte. Focus sur trois journées riches d’échanges et de rencontres.

Lundi 14 novembre : Daniel Gonthier a participé au collège des Présidents des Parcs nationaux de France et au Conseil d’Administration des Parcs nationaux de France. Le Président du Parc national de La Réunion a pris la parole pour faire entendre la voix de La Réunion. Dans son allocution, il a rappelé aux administrateurs les particularités du territoire réunionnais ainsi que la nécessité de préserver les moyens et la gouvernance locale dans le contexte nouveau de l’Agence Française de la Biodiversité. Daniel Gonthier a affirmé : « Je veillerai à ce que les singularités réunionnaises continuent à vivre même au sein de l’Agence Française de la Biodiversité : celle-ci ne doit pas nous contraindre à un fonctionnement générique ». En fin de journée, les Présidents des 10 Parcs nationaux de France ont rencontré Mme Barbara Pompili, secrétaire d’État à la biodiversité.

Mardi 15 novembre : Le réseau des parcs nationaux et celui des parc naturels régionaux se sont réunis lors du colloque « Chartes de parcs, regards croisés entre parcs nationaux et parcs naturels régionaux ». Les représentants des parcs ont pu échanger sur l’outil structurant qu’ils partagent depuis la loi de 2006 : la charte de territoire. Les chartes des parcs nationaux et celles des parcs naturels régionaux n’ont pas la même nature mais partagent la même vocation : servir de socle aux projets de développement durable et faire des territoires concernés des espaces exemplaires. Les Chartes concrétisent l’adhésion des partenaires (collectivités, communes…) au projet de territoire imaginé, et leur engagement à préserver les patrimoines naturels et culturels. Elles offrent également des orientations de développement économique. Le colloque a permis de mutualiser les expériences acquises entre les deux réseaux et a mis en lumière la nécessité d’établir une Charte finement adaptée aux enjeux du territoire concerné.

Mercredi 16 novembre : Le Président du Parc national a rencontré le cabinet de la ministre de l’Ecologie, de l’Energie et de la Mer, Ségolène Royal, dans l’objectif d’échanger sur les enjeux du territoire, sur la gouvernance de l’établissement et sur sa représentation au sein de l’Agence Française pour la Biodiversité. Daniel Gonthier a rappelé les enjeux fondamentaux du Parc national de La Réunion.