L’agriculture dans le coeur du Parc

Dans le Cœur du Parc national, l’objectif principal est la conservation et la valorisation des milieux naturels indigènes, qui présentent une grande valeur écologique. Cependant, sur quelques secteurs bien définis et identifiés dans le décret de création du Parc et la Charte, des activités agricoles préexistantes sont présentes et autorisées : près de 700 hectares de prairies pour l’élevage bovin allaitant, de géranium ou de cultures vivrières dans le "Cœur cultivé" et des cultures vivrières et élevages majoritairement familiaux dans les îlets du "Cœur habité". Le Parc y est attentif à la bonne intégration de ces activités dans les milieux naturels qui les entourent. Quelques secteurs du Cœur naturel sont également concernés par des activités agricoles non autorisées qui portent atteinte aux milieux naturels.