Not’île, not’fierté

La Réunion est remarquable par ses patrimoines naturel et culturel. L’une des missions première du Parc est de protéger, conserver et valoriser ces patrimoines qui font que not’île est ce qu’elle est.


Patrimoine naturel

Les paysages naturels

Mardi 22 juillet 2008, dans Not’île, not’fierté

Sur une surface réduite, l’île propose un ensemble de paysages remarquables de trois grands types : les grandes pentes externes des deux massifs volcaniques, d’une grande régularité, donnent à l’île cet aspect de bouclier. Cela s’explique par la fluidité des coulées qui ont construit ces pentes depuis des centaines de milliers d’années. le centre des deux massifs offre au contraire des reliefs contrastés, vigoureux, étonnants, qui sont les résultats de combinaisons d’effets d’effondrements (...) Lire la suite »


Patrimoine naturel

Faune

Jeudi 17 juillet 2008, dans Not’île, not’fierté

En matière de faune, les oiseaux sont les plus visibles : si 22 espèces ont disparu depuis l’arrivée de l’homme, 18 dont plus de la moitié endémiques, nichent encore à La Réunion. Ils sont parfois rares et menacés, ce qui est le cas de deux grands oiseaux marins : le Pétrel de Barau et le Pétrel noir. Les populations de ce dernier sont tellement réduites que seuls 2 à 3 individus sont vus chaque année. Comme la plupart des pétrels ils sont très sensibles à la prédation par les animaux introduits sur les (...) Lire la suite »


Patrimoine culturel

Le cœur habité

Lundi 7 juillet 2008, dans Not’île, not’fierté

Les habitants de Mafate et ceux de l’îlet des Salazes, dans le cirque de Cilaos, sont les seuls résidents permanents du cœur du parc national. Le choix d’inclure ces lieux de vie dans le cœur du Parc a été délibéré. Ils représentent une valeur culturelle forte, ils abritent une part de l’âme réunionnaise, le socle d’une identité créole marquée par un mode de vie original et un lien fort à la (...) Lire la suite »


Patrimoine naturel

Flore

Lundi 7 juillet 2008, dans Not’île, not’fierté

L’isolement, la diversité des habitats naturels et des micro-climats ont amené de nombreuses espèces indigènes (présentes avant l’arrivée de l’homme) à se différencier au fil des millénaires et ainsi devenir des espèces endémiques (propre à l’île et uniques au monde). Sur les 850 espèces végétales indigènes, 230 strictement endémiques de La Réunion sont actuellement recensées, dont la moitié est menacée. Unique, précieuse et fragile, cette biodiversité se retrouve à tous les étages des milieux naturels, de la (...) Lire la suite »